MOURabaha

de 15 % à 20 % D'APPORT

Le financement immobilier Mourabaha est accessible à partir de 15 % à 20 % d'apport selon l'établissement.

mourabaha FIRST UNION

Economisez jusqu'à 3600 € de frais de courtage avec First Union

DURéE DE REMBOURSEMENT

La durée maximum de remboursement en France est comprise entre 15 et 20 ans selon la banque.

taux d'endettement

Le mensualité de remboursement ne doit pas être supérieure à 33 % de vos revenus

NOS clients mourabaha : le meilleur exemple

3600 € d'économie pour Yahia !
Lorsque nous avons rencontré Yahia, il allait réaliser son financement Mourabaha avec un courtier trouvé sur internet. Suite à la recommandation d'un de nos clients, nous l'avons conseillé tout au long de son projet.
Finalement, c'est 3600 € de frais de courtage qu'il a économisé.
Encore 3600 € d'économie grâce à First Union !
En réalisant une simulation sur le site internet des courtiers, notre client n'avait aucune visibilité sur leurs frais. Lorsqu'il a appris qu'ils s'élevaient à 3600 €, il a fait des recherches. Devenu client en gestion de patrimoine chez nous (contrat d'un an de 300€), il a bénéficié gratuitement de nos conseils en Mourabaha et économisé les 3600 € du courtier.

MOURABAHA EN DETAILS

Tout d’abord, le terme “crédit islamique” pour définir le financement “Mourabaha” est un abus de language. En effet, le seul prêt d’argent qui puisse exister selon les principes de la finance islamique est un prêt sans aucun surplus (le “Qard Hassan”). En conséquence, dans le cadre d’un financement immobilier, la banque souhaitant proposer une alternative au crédit classique va devoir réaliser un acte de commerce, remplaçant l’acte de prêt. Ainsi, elle va acheter le bien qui vous convient puis vous le revendre avec une marge. Votre paiement sera échelonné dans le temps et vous permettra de profiter immédiatement de votre bien immobilier.

Premièrement, nous allons étudier votre situation personnelle et votre capacité financière. Cela afin de vérifier deux points : d’une part, quelle est votre capacité de remboursement (inutile de chercher un bien qui sera inaccessible). Et d’autre part, nous allons vérifier que l’investissement soit rentable pour vous (que ce soit dans un but résidentiel ou locatif). 

Deuxièmement, en vous basant sur l’analyse précédente, vous aller pouvoir chercher un bien immobilier qui répond à vos attentes. 

Votre conseiller First Union va ensuite prendre contact avec le vendeur ou l’agence immobilière. En somme, il va lui expliquer le principe et rassurer chaque partie sur la spécificité du montage. En parallèle, vous allez réaliser vos simulations auprès des banques et préparer tous les documents que nous vous demanderons. 

La banque va vous faire signer une promesse d’achat du bien. Ensuite, elle l’achètera et vous le revendra avec une marge (elle devient obligatoirement propriétaire du bien avant de vous le revendre afin que l’opération soit conforme aux principes de la finance islamique). 

Cette vente sera échelonnée dans le temps afin de vous permettre un remboursement adapté à votre capacité. 

Bien sur, ce financement présente encore plusieurs inconvénients. Cependant,  il permet à de plus en plus de musulmans d’accéder à la propriété en suivant l’avis d’une grande majorité de savants qui attestent de la conformité de ce type de montage. 

Ne plus payer de loyers à perte, réaliser des investissements locatifs en profitant de l’effet de levier, acheter un bien dans un pays d’origine grâce aux banques locales… autant d’opérations qui n’étaient pas encore réalisables il y a de cela quelques années. 

Pour ce qui est des inconvénients plusieurs points sont à soulever. Nous allons donc établir une liste de points défavorables en toute transparence afin de faciliter la compréhension de chacun.

1/ Le coût : sur un marché où la demande est si forte et l’offre aussi réduite, les différents intervenants n’hésitent pas à fixer des prix qui sont relativement élevés. Bien sur, nous ne parlons pas du surcoût lié aux frais de notaire qui sont supérieurs à ceux d’un financement classique mais qui se justifient aisément. Nous voulons parler de la marge de la banque qui est jusqu’à deux fois plus élevée que pour un crédit immobilier. Les courtiers n’hésitent pas également à vous facturer jusqu’à 3600 € qui viennent alourdir l’addition. 

2/ Critère de sélection : l’apport demandé étant élevé et la durée de remboursement assez courte (même si elle vient de passer depuis peu à 20 ans chez une banque), peu de dossiers sont acceptés. 

3/ Divergence : le contrat de “Mourabaha” ne fait pas l’unanimité entre les savants. Une minorité d’entre eux estiment qu’il s’agit d’une ruse visant à contourner le Riba alors que la majorité affirme qu’il n’en est rien.

4/ Pas d’assurance emprunteur : l’assurance islamique (Takaful) n’est pas encore (ou très peu) développée en France. Par conséquent, aucune assurance “halal” ne vous permet d’être couvert en cas de décès ou d’invalidité lors de votre financement (une solution sera cependant prochainement proposée). 

De même que pour un crédit classique, la banque va prendre des garanties lorsqu’elle va accorder un financement Mourabaha. Celles-ci sont principalement le Privilège de Prêteurs de Deniers et/ou la caution solidaire. 

    First Union est un cabinet de conseil en Gestion de Patrimoine qui propose la plupart des services d'une banque islamique en France.

    Retrouvez le meilleur de l'investissement halal et toutes les solutions de crédit islamique.

    ADDRESSE

    14 rue Charles V 75004 PARIS

    TÉLÉPHONE

    01 84 60 50 53

    EMAIL

    contact@firstunion.fr